Un 3e Genre va t-il éclore?
Actualités  |  06/07/2017

Un 3e Genre va t-il éclore?

Déjà les saisons passées, une nouvelle mode pointait son nez lors des défilés: Le 3e Genre. Il est flagrant que lors de ces fashion weeks, certaines de ces tendances apparaissent et disparaissent presque aussitôt, tellement leur probabilité de les voir en vente dans les magasins est peu certaine. 

Dixit les détracteurs, cette tendance là, semble se confirmer cette saison, d’une manière durable. Les concepts « No Gender » envahissent les magasins, pour mieux s’affranchir du sexe, si longtemps faire valoir d’une identité, d’un style, etc…

Ce phénomène semblant tellement adopté par tout un chacun, que même lors des défilés, une mixité se dévoile librement et naturellement. On peut noter les pionniers du genre, Burberry, Tom Ford rejoint par Kenzo, Paul Smith, Gucci…

Ces marques militent surtout pour un meilleur rythme saisonnier, permettant une meilleure adaptation pour le temps de création.

On en oublie presque le traditionnel calendrier qui défini les rôles ainsi:

  • Pour la femme février et septembre
  • Pour l’homme janvier et juin.

L’industrie de la mode est en ébullition. Face à un environnement troublé où les clients papillonnent de plus en plus d’une marque à l’autre, avec plus aucune rationalité, sans oublier les nouveaux modes de diffusion des images.

Devant cette complexité mondiale, les modèles explosent: chaque marque établie ses propres règles.

Faire défiler l’homme et la femme devient une logique de communication, pour toucher le maximum de monde, à travers tous les réseaux.

Une étude sérieuse de trendwatching.com, démontre qu’aujourd’hui: « les gens de tous âges et de toutes origines se construisent une identité propre de façon plus libre que jamais. En conséquence, les modèles de consommation ne sont plus définis par des critères démographiques traditionnels comme l’âge, le sexe, la région, le revenu, le statut familial ou autre ».

Voilà pourquoi bon nombre de magasins se ré-ajustent, comme en premier lieu Selfridges qui a ouvert un espace baptisé: « Agender ». Conçu par la designer Faye Toogood, l’espace se veut minimaliste, pour laisser la part belle aux pièces proposées. « La mode est une industrie qui a toujours eu une longueur d’avance et qui sait observer les changements dans la société, souligne Faye Toogood ».

La femme a toujours eu plus d’aisance à se servir dans la garde-robe de son homme, à l’inverse le concept est plus rare, mais aujourd’hui plus aucun interdit, chacun puise là où il le souhaite.

A la naissance, fille et garçon se joue des différences, alors pourquoi ne pas continuer tout au long de sa vie?

Pour conclure et lutter contre ce conformisme ambient, le 3e Genre vient gommer les différences pour donner une autre direction sociologique aux défilés et à la mode.

Les générations futures ainsi que celles d’aujourd’hui ont accepté ces non différences, engendrées par internet, le mariage gay, etc…

Laissons venir à nous ce nouveau souffle, empreint de liberté…